POURQUOI ET POURQUOI FAIRE UNE COUR MONDIALE DES DROITS HUMAINS & ENVIRONNEMENTAL

0
FR

Le moment est venu de traduire les grands principes de la déclaration universelle des droits de l'homme,dit humains et du citoyen en actes concrets et responsable,véritablement assumés dans la réalité quotidienne des peuples.L'identification des grands défis de notre siècle étant faite,il est nécèssaire de travailler collectivement à élaborer des mesures pour faire face à ces défis majeurs,comme la pauvreté,l'accès à la justice pour toutes et tous,le changement climatique,le térrorisme sous toutes ses formes,comme on le voit engendrant le déplacement et le déracinement de familles entières,et des drames individuels .l'écrivain très connu M. Voltaire, à écrit quelques siècles avant," Puissent les hommes se souvenir qu'ils sont frères" en ajoutant aujourd'hui "et soeurs",mais il a écrit aussi " Ecrasons l'imfâme".Ces problématiques il y a 60 ans ne se posait pas dans les mêmes termes.Au même titre qu'il est concevable aujourd'hui d'accèder à une meilleure gouvernance mondiale par une réforme adaptée à notre siècle,que beaucoup de pays souhaite et attendent du Conseil de Sécurité par une meilleure représentativité et un mode d'élection moderne,pour ne pas dire démocratique.Notre devoir de citoyen résponsable est de travailler pour l'émergeance d'une Organisation Mondiale de la Finance,pouvant réguler une taxe carbone crédible et performante,mais également et surtout la création d'une Organisation Mondiale de l'Environnement et du Développement Durable,ce qui est en cause pour cette dernière,qui est souvent occulté,par une rétention d'informations,ce sont les sujets de transversalité lié au social,au commerce à,la finance,à l'environnement,à la météorologie et au climat,la biodiversité,et les droits humains,par exemple le droit à un environnement sain,ce qui rend cette dernière institution mondiale complexe à mettre en oeuvre,un système de représentation par délégation de chacune des institutions internationales,permettrait une meilleure inclusion et intégration des différents paramètres pour chacun des projets proposés,ce qui serait souhaitable sans compter la participation du plus grand nombre de représentants de citoyens,sans quoi le développement durable ne serait qu'un tigre de papier ,son financement annuel devant être à la hauteur de cette entreprise importante pour le devenir de l'humanité et sa survie.là est l'enjeu observable d'ailleurs aujourd'hui
L'audace,le courage des femmes et des hommes aux responsabilités les plus hautes,doit être soutenu par une démarche collective et individuelle citoyenne.sans se faire abuser par des égo surdimenssionnés d'ambitions.
Pour satisfaire cette exigence que sont la réalisation de ces outils de gouvernance mondiale,le quatrième pilier de l'édifice pour le soutenir,il serait juste de concevoir la création d'une Cour Mondiale des Droits Humains, et Environnemental,assise sur des base intangibles basée sur le même modèle que la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
A la fin de la deuxième guerre mondiale,des propositions avait été faites de tel sorte que trois institutions devait naître en l'ocurence,une Cour pénale Internationale (C.P.I.),un Haut Commissariat aux Droits de l'Homme,et une Cour Mondiale des Droits Humains.
La Cour Pénale Internationale (CPI)juge les individus pour les crimes de guerre,contre l'humanité et les génocides,hélas,ayant eu lieu à nouveau de par le monde.Tandis que la Cour Mondiale des Droits Humains,mèttrait en cause les Etats ou d'autres acteurs,pour traiter les questions des droits à un procès équitable,c'est ainsi que l'on constate que c'est la pièce importante qui manque dans l'architecture des droits de l'homme ou humains.Faire inscrire dans le droit international les notions de responsabilités partagés,car ceci concernerait des groupes ou organisation internationale,ou entreprise transnationale,et bien entendu des Etats .Une communauté globalisée et mondiale se forme subrescivement à notre insu se mélangeant à une communauté nationale,mais sans partager des valeurs communes qui devrait être partagés et acceptés,ce qui fait dire que l'universalité des droits humains respectés serait un des aspects de la solution à ce problème,par une juridiction commune pour tous les habitants de notre planète.Ce serait donc la Cour Mondiale des Droits Humains,& environnemental qu'il serait nècéssaire de faire naître.
Cette Cour aurait ainsi une compétence pour faire appliquer la Charte Internationale des Droits de l'Homme,qui sous des conditions précises,chaque citoyenne et citoyen,aurait la faculté de saisir cette juridiction mondiale ,dont les décisions s'imposerait aux Etats concernés en cause.
Pour la promotion et la prise de conscience de cette nécéssité,il serait indispensable que les peuples,la société,dans sa diversité,si possible,parfois ce n'est pas possible,puisse ensemble dans un souffle collectif d'aspiration à la liberté et la dignité sur cette terre,se mobilise,sachant que l'opinion par sa force seule,peut donner une réalité à ces projets,appuyé par toutes les organisations non gouvernementales,fondations,militants,les forces progrèssistes,pour plus de dignité humaine universelle et inconditionelle,dans un souffle de clarté et de vérité.
On doit honorer les vertues des terres d'acceuil,d'ouvertures sur le monde,l'ouverture à la diversité culturelle,à la multiethnicité,en valorisant nos différences,nos expériences,nos religions,nos origines.pensez aux héritiés du monde de demain,globalisé,ou une humanité dans laquelle nous puissions nous retrouver(texte de Antoine Droin,Ancien Dèputé de Genève) dans Genève réveille toi du 13/10/09,Article dans le quotidien le temps édité en Suisse.Je ne sait pas si actuélement des ouvrages ou bandes déssinés existe dans le commerce,vulgarisant les 30 articles de la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen,il serait bon d'entreprendre cette démarche,de façon que ces 30 articles soit connus,expliqués d'une façon simple,afin d'éssayer de désensabler,les droits humains,et d'essayer de propulser envers tout un chacune et chacun une renaissance du 21 ème siècle,en mettant en lumière,la morale individuelle et collective,une nécéssité pour tous,le respect et l'observance des règles de vie communes pour et par toutes et tous.ainsi que le respect au plus haut de la Charte des Nations Unis.
jacques louis chevrier
citoyen français de Genève
Localiste et Globaliste
Septembre 2015

Share: 

Post Your Own Article

Other Articles on "Fondamental Rights"